11/02/2009

Il fut un temps où rien n'était éteint…

Il fut un temps où rien n'était éteint…

et alors
 

 Où seul l'or de mon cœur donnait l'heure

Et alors j'étais fort, mais j'ai perdu la fleur et l'innocence

Dans ce décor je me sens perdu, rien n'a plus de sens

Mais j'ai encore quelques rêves et si tant est que j'aie….

 

08:30 Écrit par chadou dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Les commentaires sont fermés.